L’histoire de Pete

Inch Magazine

L’histoire de Pete

2
min
2019

Pour survivre, PETE McCleave doit trouver un donneur de cellules souches sanguines qui corresponde à son héritage mixte chinois-portugais unique.

« Tout le monde possède un jumeau génétique quelque part », a-t-il déclaré. « Je suis simplement à la recherche du mien. »

Pete, qui vit dans le village de Bunbury dans le Cheshire, où vit également le directeur de la communication d’INEOS, Tom Crotty, a reçu un diagnostic de myélome en mars 2017, six mois seulement après avoir terminé l’un des triathlons les plus difficiles au monde.

Après le triathlon Ironman Wales, il s'est rendu chez le médecin se plaignant d'avoir mal au dos et on lui a dit qu'il lui restait sept ans à vivre.

« Je n’ai tout simplement rien vu venir », a-t-il déclaré. « Je n'avais aucun antécédent de maladie. Et même à ce jour, quand je me regarde dans le miroir, je suis toujours étonné de voir qu’en surface, tout a l’air normal, alors qu’à l’intérieur, une bataille fait rage. Mon corps s'attaque à lui-même. »

La maladie affecte le système immunitaire de Pete, âgé de 41 ans.

Mais les cellules souches saines d’un donneur pourraient être transplantées dans son corps pour le remettre à neuf - et changer sa vie.

« Ce que vous réalisez, c'est que nous avons tous un lien, pas seulement avec notre cercle d'amis immédiat, mais avec chaque personne sur cette planète », a-t-il déclaré. « Nous avons tellement plus en commun les uns avec les autres qu’on peut l’imaginer. »

Toute personne âgée entre 18 et 55 ans et en bonne santé peut potentiellement devenir donneur de cellules souches sanguines.

Pour plus d'informations sur DKMS, qui est une organisation internationale à but non lucratif, visitez :

www.dkms.org/en

More from INCH Magazine
inch-15-investment-min.jpg

Investissements d’INEOS

Les investissements d’INEOS continuent de développer l’activité dans le monde entier et cet élan ne montre aucun signe de ralentissement. États-Unis Aux États-Unis, INEOS augmente sa capacité. Suite à la mise en place de la joint-venture de son usine de polyéthylène haute densité avec Sasol à LaPorte, O&P USA cherche à savoir quels bénéfices supplémentaires elle peut tirer de l’usine de 470 000 tonnes/an. La société a également commencé des travaux d'expansion de l'éthylène à Chocolate Bayou, au Texas, qui devraient être achevés en 2020. Oligomers construit actuellement la plus grande unité de PAO à faible viscosité du monde à Chocolate Bayou et ses usines de production d’alpha-oléfines linéaires de 420 000 tonnes/an doivent démarrer cette année. Chocolate Bayou La nouvelle usine de PAO d’envergure mondiale d’INEOS Oligomers à Chocolate Bayou, au Texas, devrait être opérationnelle cette année. L'usine obtiendra ses matières premières d'une usine d'alpha-oléfine linéaire adjacente, qui a également été construite. LaPorte INEOS O&P USA ajoute de la capacité à l’usine de Sasol JV HDPE. Côte du golfe INEOS Oxide envisage de construire une usine d’oxyde d’éthylène et de dérivés sur la côte américaine du golfe du Mexique. Alabama INEOS Phenol prévoit d’augmenter la capacité de son usine en Alabama jusqu’à 850 000 tonnes par an, ce qui en fera la plus grande unité de production de phénol au monde. Asie INEOS a acheté ses tout premiers sites de fabrication en Chine. L’accord entre INEOS Styrolution et la société française Total pour ses deux sites de production de polystyrène a été finalisé en février et pourrait désormais ouvrir la voie à de nouveaux investissements en Asie. Kevin McQuade, PDG d’INEOS Styrolution, a déclaré que l’Asie était un marché en croissance et qu’il prévoyait de nouveaux investissements. Historiquement, la Chine a importé des matières premières et exporté les produits finis. Cela est en train de changer. Shanghai INEOS a ouvert un nouveau bureau à Shanghai afin que toutes ses équipes d’affaires et commerciales chinoises puissent travailler à un seul endroit. Ningbo Le site de Ningbo produira 200 000 tonnes de polystyrène par an. Foshan Le polystyrène provenant du nouveau site de fabrication d’INEOS à Foshan et à Ningbo sera principalement destiné au marché chinois. Europe La BELGIQUE bénéficiera d’un investissement de 3 milliards d’euros, salué par INEOS comme le plus important de l’industrie chimique européenne « depuis une génération ». INEOS envisage de construire une unité de craquage de gaz pour décomposer l’éthane en éthylène et développer une unité de déshydrogénation du propane (PDH) afin de produire du propylène sur son site d’Anvers. Le président et fondateur d’INEOS, Jim Ratcliffe, a déclaré que cet investissement inverserait les années de déclin du secteur de la chimie en Europe. INEOS Oxide prévoit également de réaliser un investissement important dans la capacité d’éthylidène norbornène (ENB), dont le site reste à confirmer. Stenungsund Investissement d’INOVYN dans la conversion de l’électrolyse chlore-alcali en technologie membranaire. Marl INEOS Phenol envisage de construire une usine de cumène d’envergure mondiale au sein du parc intégré Chemiepark à Marl. En outre, un 10e four est en cours de construction dans son usine de Selas-Linde GmbH afin d'améliorer l'efficacité et d'accroître la production d'éthylène. Cologne Expansions d'oxyde de propylène (OP) à Cologne. Nouvelle chambre d'électrolyse de chlore-alcali d’INOVYN. Lavéra INEOS a acheté l’usine d’éthoxylation de Wilmar à Lavéra, en France. L’accord fait partie de la stratégie de croissance de l’entreprise visant à répondre à la demande croissante d’oxyde d’éthylène. INEOS exploite désormais des usines d’alcoxylation sur trois sites INEOS intégrés. Anvers 3 milliards d'euros d'investissement. Le plus gros jamais réalisé par INEOS. Première unité de craquage construite en Europe en 20 ans, à Lillo. Une sixième unité d’alcoxylation actuellement en service avec une extension prévue de 2 000 tonnes de la capacité de stockage d’oxyde d’éthylène (OE) sur le site de Zwijndrecht. Le plus grand réservoir de stockage de butane en Europe devrait être opérationnel cette année. Ce réservoir permettra à INEOS d’acheter du butane sur les marchés mondiaux en tant que matière première pour ses installations de Cologne et de faire naître de nouvelles opportunités commerciales pour ses activités en Europe. GB 1 G£ INEOS prévoit de dépenser 1 milliard de livres sterling au Royaume-Uni, malgré l’incertitude entourant le départ de la Grande-Bretagne de l’UE. Le président Jim Ratcliffe a déclaré que les activités se déroulaient comme à l’accoutumée, en ce qui le concernait. « C'est un moment incertain pour le pays », a-t-il expliqué. « INEOS a toutefois confiance dans ses activités et s’engage à continuer d’investir dans le secteur de la fabrication et dans des emplois hautement qualifiés au Royaume-Uni. » Grangemouth Investissement de 350 millions de livres sterling dans une nouvelle centrale extrêmement efficace à Grangemouth, en Écosse, pour fournir de l'électricité et de la vapeur à son usine pétrochimique, à sa raffinerie et au Forties Pipeline System. INEOS prévoit également d’augmenter sa capacité de craquage à plus de 700 000 tonnes d’éthylène. Hull Investissement de 150 millions de livres sterling dans une nouvelle usine d'acétate de vinyle monomère à Hull pour produire 300 000 tonnes d'un produit chimique largement utilisé dans les pare-brise feuilletés, le verre trempé, les adhésifs, les revêtements, les films, les textiles et la fibre de carbone. Une fois ouvert, elle ramènera la production de cette matière première importante au Royaume-Uni. Mer du Nord Investissement de 500 millions de livres sterling pour prolonger la vie de l’un des plus importants pipelines du Royaume-Uni jusque dans les années 2040. Le Forties Pipeline System, vieux de 43 ans, transporte chaque jour jusqu'à 600 000 barils de pétrole brut de la mer du Nord sur les terres britanniques. INEOS Trading & Shipping devrait prendre en charge l’approvisionnement en gaz des Shetlands occidentaux au nord de l’Écosse.

4 min read
inch-15-grangemouth-min.jpg

Grangemouth va construire une nouvelle centrale électrique

L’INVESTISSEMENT continue d’affluer en Écosse, après les fondements posés il y a quelques années lors du projet révolutionnaire d’INEOS visant à amener le gaz de schiste américain en Europe. Au total, le site a bénéficié d'environ 450 millions de livres sterling d'investissement. Cette décision a changé la donne et entraîné une renaissance de la fabrication de produits chimiques sur le site de Grangemouth. La dernière bonne nouvelle sera le remplacement d’une centrale énergétique vieillissante par une centrale à haute efficacité de 350 millions de livres sterling, ce qui améliorera également la fiabilité du site. « Tout cela fait partie de nos projets plus vastes visant à garantir un avenir prometteur au secteur manufacturier en Écosse », a déclaré Tobias Hannemann, PDG d’O&P UK. La nouvelle centrale énergétique pourra non seulement fournir de la vapeur et de l'électricité à la raffinerie de pétrole brut Petroineos, aux usines de production pétrochimique d'INEOS O&P et au Forties Pipeline System d’INEOS, mais à toute autre industrie tentée de s'y installer et de bénéficier de son emplacement, de son infrastructure et de son approvisionnement en matière première d’éthane de gaz de schiste américain. La nouvelle centrale énergétique bénéficiera de réductions significatives des émissions de SOX, NOX et CO2, ce qui contribuera à améliorer l'empreinte environnementale de Grangemouth. « Cet investissement est bénéfique pour l’entreprise et l'environnement, car la réduction des coûts énergétiques améliore la compétitivité du site », a déclaré Tobias. « La nouvelle centrale sera hautement efficace et fournira de l'énergie et des infrastructures sécurisées à mesure que le site se développera au cours des prochaines décennies. » INEOS souhaite développer ses installations pétrochimiques de classe mondiale à Grangemouth pour en faire un centre d’excellence et un centre de fabrication de sciences chimiques. C’est une vision que l’entreprise développe depuis que les premières cargaisons de gaz de schiste ont commencé à arriver des États-Unis en 2016, et les préparatifs qui permettront de concrétiser cette ambition sont déjà lancés. De vieilles usines et des bâtiments vides sont en train d'être démolis pour faire place à de futurs développements et investissements. Il y a un énorme réservoir sur le site où est stocké le gaz éthane des États-Unis, ainsi que le nouveau siège social d’INEOS sur quatre étages, qui réunit 450 personnes travaillant pour INEOS O&P. D’ici 2022, la nouvelle centrale fera partie du paysage évolutif du site.

2 min read
inch-15-hull-plant-min.jpg

Hull est choisi pour une usine de 150 M£

Graham Beesley, PDG, a déclaré qu’INEOS Oxide était fier de ramener la production de cette matière première importante au Royaume-Uni. « C’est une excellente nouvelle pour le secteur manufacturier de la région », a-t-il expliqué. « Cela renforcera non seulement le secteur manufacturier britannique mais stimulera également les exportations britanniques vers l'Europe et le reste du monde. » Il y a environ six ans, INEOS a été contraint de fermer son usine d'acétate de vinyle monomère à Hull en raison des importations bon marché qui inondaient le Royaume-Uni, provenant principalement d'Arabie saoudite et des États-Unis, pays bénéficiant tous deux de l’accès à des matières premières à faible coût. Mais la décision d’INEOS d’importer de l’éthane américain dérivé du gaz de schiste à faible coût sur son site de Grangemouth en Écosse a tout changé. L’éthane sera converti en éthylène à Grangemouth, puis acheminé vers la nouvelle usine de 150 millions de livres sterling à Hull. En mars de l’année dernière, INEOS avait annoncé que le groupe envisageait deux sites possibles pour sa nouvelle usine. L'un était Hull ; l'autre était à Anvers, en Belgique. « Nous avons eu la chance d’avoir deux excellentes options à Anvers et à Hull », a déclaré Graham. Les travaux devraient commencer sur la nouvelle usine à Saltend, Hull, plus tard cette année.

2 min read
Kinneil-min.jpg

Un pipeline de 500 millions de livres sterling pour moderniser FPS

Les travaux sur le Forties Pipeline System, qui peut transporter chaque jour jusqu'à 600 000 barils de pétrole brut de la mer du Nord au continent, prolongeront sa durée de vie de plus de 20 ans. « Les exploitants du secteur pétrolier et gazier de la mer du Nord nous disent qu'ils resteront dans la mer du Nord jusque dans les années 2040, donc nous nous engageons à les accompagner, jusqu’au bout », a déclaré Andrew Gardner, PDG d’INEOS FPS. La décision d’INEOS de prolonger la durée de vie du pipeline vieux de 43 ans, qui transporte 40 % du pétrole et du gaz britanniques vers les terres, sera bien accueillie par les opérateurs de la mer du Nord.  « Nous prévoyons de moderniser les systèmes environnementaux et de déployer les dernières technologies dans ses systèmes », a déclaré Andrew. « Et nous sommes convaincus que nous pouvons le faire sans perturber le pipeline. »

1 min read
inch-15-3-billion-min.jpg

Boost de 3 milliards de livres sterling

Frank Beckx, directeur général d'essenscia Flanders, a déclaré que la décision de construire une nouvelle unité de craquage et une usine de déshydrogénation du propane (PDH) d'envergure mondiale revêtait une grande importance stratégique pour le port d'Anvers. « Il s'agit sans aucun doute de l'actualité économique la plus importante depuis longtemps », a-t-il déclaré. « Une telle installation n’a pas été construite en Europe occidentale depuis les années 90. » L’investissement de 3 milliards d’euros d’INEOS contribuera à inverser les années de déclin de l’industrie chimique européenne. « Nous espérons que cette initiative relancera les investissements et le renouvellement du marché pétrochimique européen, qui stagne depuis plus d'une génération », a déclaré John McNally, PDG d’INEOS Project One - l'organisation INEOS créée pour réaliser le projet. On espère que d’autres sociétés chimiques européennes feront de même, en remplaçant les technologies anciennes et obsolètes par des systèmes écoénergétiques à faibles émissions. « Cela se produit en Amérique depuis la révolution du gaz de schiste », a déclaré John. « Nous avons désespérément besoin que la même chose se produise en Europe. » Cependant, INEOS a tout d’abord déclaré que l’UE devait supprimer ses taxes vertes « insensées » qui avaient chassé les investissements d’Europe vers l’Amérique, la Chine et le Moyen-Orient. « Les États-Unis sont au milieu d'une vague de dépenses de 200 milliards de dollars pour l'achat de 333 nouvelles usines chimiques », a écrit le président Jim Ratcliffe dans une lettre ouverte au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. « Les États-Unis n’ont pas de taxe verte mais exigent des normes environnementales les plus élevées avant de délivrer des permis pour de nouvelles constructions. » Il a déclaré que l’Europe disposait déjà des lois sur l’énergie et le travail les plus chères au monde, qui étaient peu attrayantes pour les employeurs. « Ce n'est plus compétitif », a-t-il déclaré. « Et se lancer seul avec le poids des taxes vertes empêche le renouvellement car cela fait fuir les investissements. Cela pousse également à la fabrication dans d'autres parties du monde qui se soucient moins de l'environnement. » La décision d’INEOS d’investir en Europe va à contre-courant, mais elle a une logique financière. Pour la nouvelle unité de craquage et l’usine de PDH d'Anvers, nous allons convertir d'énormes quantités de gaz de schiste - expédiées par INEOS des États-Unis - en deux millions de tonnes de propylène et d'éthylène par an pour ses propres activités en Europe. Jusqu'à 3 000 personnes devraient participer à la construction des nouvelles usines. Une fois pleinement opérationnelles vers 2024, environ 400 personnes seront employées pour les gérer. Hans Casier, PDG d’INEOS Phenol, a déclaré qu’il était plutôt approprié qu’INEOS ait choisi de construire la première unité de craquage de gaz en Europe depuis 20 ans au port d’Anvers. « C'est en fait le berceau d'INEOS », a-t-il expliqué. « C'est là que tout a commencé en 1998. » Bart De Wever, maire de la ville d’Anvers, a déclaré qu’il se sentait honoré par la décision d’INEOS. « Ce sont les moments pour lesquels vous vivez et travaillez », a-t-il affirmé. « C'est un investissement pour toute une génération. » Il a ajouté que cela démontrait également que, même en période d'incertitude concernant le Brexit, les investisseurs continuaient de croire en la croissance économique, à l'internationalisation et aux technologies durables. John McNally a déclaré qu'il faudrait 100 nouveaux ingénieurs pour gérer les usines, et que les gens - jeunes diplômés, ingénieurs et techniciens expérimentés - faisaient déjà la queue. « Nous avons suscité beaucoup d'intérêt », a-t-il déclaré. « Pour chaque ouverture, nous devons avoir 20 candidats minimum. C’est une période excitante. »

4 min read
inch-15-enterprising-min.jpg

Une entreprise audacieuse récolte les fruits d’une réflexion intelligente

Le PDG Ashley Reed a déclaré que la décision de vendre deux de ses entreprises - et d’en acquérir trois autres - avait été transformationnelle. « Nous ne pouvons toujours pas croire que cela est arrivé », a-t-il confié. « Et nous avons presque triplé en taille. » INEOS Enterprises est composé d’un certain nombre d’entreprises petites et variées. L'année dernière, le groupe a vendu INEOS ChloroToluenes et INEOS Baleycourt à Valtris Specialty Chemicals. Mais il en a acheté trois autres. L’accord avec Flint Hills Resources, pour son activité d’intermédiaires chimiques, a été finalisé juste avant Noël. Les deux autres devraient être finalisés cette année. Ashley a déclaré qu’INEOS Enterprises voyait un potentiel de croissance dans les trois. « Nous ne sommes pas allés délibérément chercher ces entreprises », a-t-il expliqué. « Mais nous pouvions déjà voir les moyens de les améliorer. » C'est une formule éprouvée. INEOS a bâti sa fortune en achetant des actifs mal-aimés et en les transformant en sociétés fiables, productives et rentables. L’activité de Flint Hills, qui fabrique de l'acide isophtalique, de l'anhydride trimellitique et de l'anhydride maléique purifiés sur son site de production de Joliet, dans l'Illinois, a été rebaptisée INEOS Joliet. L'entreprise, qui possède également des bureaux et des centres de distribution en Amérique, en Europe et en Asie, vend ses produits dans le monde entier à d'autres qui les utilisent pour fabriquer des vêtements, des peintures et des additifs pour essence. L’acquisition de l’ensemble des activités de composites d’Ashland devrait être approuvée prochainement. INEOS a accepté de débourser 1,1 milliard de dollars en novembre pour 20 sites de fabrication situés en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et au Moyen-Orient, qui emploient 1 300 personnes. Les résines d’Ashland sont légères, solides et ignifugées et, en tant que telles, sont préférées par les constructeurs de bateaux du monde entier depuis 30 ans. Les composites remplacent également de plus en plus les structures en aluminium ou en acier des voitures car ils sont plus légers. Cela, en retour, permet d'économiser du carburant et d’augmenter l'efficacité. INEOS Enterprises espère également finaliser le contrat avec Tronox pour deux usines américaines produisant du dioxyde de titane, une substance utilisée dans la crème solaire, les cosmétiques, le dentifrice, les peintures ainsi que le savon, les colorants alimentaires et les textiles. « Cette substance rend les choses blanches et elle le fait avec une grande efficacité », a déclaré Ashley.

2 min read
inch-15-centralise-shanghai-min.jpg

INEOS centralise les équipes de Shanghai

Jusqu'au mois dernier, INEOS avait trois bureaux dans la ville. Un dont il avait hérité lors de l’achat de BP Chemicals en 2005, le deuxième faisant suite à la fusion de BASF et d’INEOS Styrenics en 2011, et un troisième acquis avec le rachat récent par INEOS de l’activité de styréniques chinoise de Total. « En créant un nouveau site, nous pourrons offrir à notre personnel des opportunités supplémentaires de se développer et de progresser au sein d’une équipe coordonnée plus large », a déclaré David Thompson, PDG d’INEOS Trading & Shipping. Kevin McQuade, PDG de Styrolution, a présidé l'inauguration officielle du nouveau bureau, à laquelle a assisté Minhao Zhou, maire du gouvernement populaire de Shanghai, district de Putuo.

1 min read
inch-15-eastern-promise-min.jpg

Promesse orientale

« L’Asie est un marché en croissance pour nous », a déclaré Kevin McQuade, PDG d’INEOS Styrolution. « Nous voyons l'acquisition récente comme une plate-forme de départ. » Historiquement, la Chine a importé des matières premières et exporté les produits finis. Cela est en train de changer en raison de la croissance rapide du marché de consommation domestique. Environ 70 % de la croissance future des styréniques devrait provenir de la Chine, où vivent plus d’un milliard de personnes, dont beaucoup exigent maintenant des biens de consommation modernes à mesure que leur niveau de vie s’améliore. En tant que plus grand fournisseur de styréniques au monde, INEOS Styrolution est convaincu qu'investir en Chine l'aidera à se développer et à conserver sa position de leader sur le marché. « Nous ne voulons pas seulement maintenir notre position de leader dans le monde », a déclaré Kevin. « Nous voulons la renforcer. » INEOS Styrolution, qui fabrique des plastiques pour les industries de l'automobile, de l'électronique, des jouets et de la construction, exporte actuellement ses produits vers ses clients en Chine, principalement en provenance de Corée et de Thaïlande. Mais son implantation industrielle en Chine lui permettra de mieux servir ses principaux clients existants, d’aider à développer l’industrie manufacturière en pleine croissance en Chine et d’établir des relations solides et mutuellement bénéfiques dans toute la Chine. Le polystyrène issu des nouveaux sites de fabrication à Foshan et à Ningbo, qui pourront tous deux produire 200 000 tonnes par an, sera principalement destiné aux marchés chinois de l’électronique, des ménages et de l’emballage. Ce sont tous des marchés clés pour INEOS Styrolution, qui fabrique environ 5,6 millions de tonnes de styrène monomère, standard et de spécialités ABS dans le monde entier, dont 1,8 million de tonnes est du polystyrène. Le personnel des deux usines - et des deux bureaux de vente de Guangzhou et de Shanghai - travaille maintenant pour INEOS Styrolution. « Nous avons reçu une réponse très positive de nos nouveaux collègues », a déclaré Kevin. « Et nous sommes déterminés à rendre l'intégration aussi fluide que possible pour eux. » INEOS est également heureux d’avoir acquis une entreprise dirigée par des personnes très compétentes et expérimentées. L'acquisition en Chine fait suite à une acquisition antérieure en Corée. En 2017, la société a acquis l'entreprise K-Resin® SBC, située à Yeosu sur la côte sud-coréenne. Le SBC ou copolymères styrène-butadiène est un plastique souple, transparent et résistant principalement utilisé dans les industries médicales et de l'emballage. Kevin explique que les deux acquisitions font partie de l’ambitieuse stratégie de croissance « Triple Shift » de la société, qui consiste à investir dans des produits de qualité à forte marge bénéficiaire, des secteurs d’activité à forte croissance et des marchés émergents à travers le monde.

4 min read
inch-15-all-power-min.jpg

Tout le pouvoir à BMW

Les projets ambitieux d’INEOS visant à construire un 4x4 robuste et pragmatique ont franchi une nouvelle étape. L’entreprise a récemment annoncé que son nouveau véhicule tout-terrain serait propulsé par la dernière génération de moteurs à essence et diesel TwinPower Turbo de BMW. Dirk Heilmann, PDG d’INEOS Automotive, a commenté : « Pour faire simple, BMW fabrique les meilleurs moteurs au monde. Ses moteurs à essence et diesel offrent une grande durabilité et une qualité incontestable, sans oublier les hautes performances et l'efficacité. Nous construisons un 4x4 fonctionnel sans compromis et il n'y a pas de meilleur choix sous le capot qu'un moteur BMW. » « Ce partenariat technologique représente une étape très importante pour Projekt Grenadier », a ajouté Mark Tennant, directeur commercial d'INEOS Automotive. « C’est un partenariat qui indique clairement notre intention. Le fait d’avoir BMW à nos côtés transmet un message fort au reste de l’industrie. » À la suite de cette annonce, début avril, INEOS Automotive a organisé une journée portes ouvertes à ses fournisseurs à Stuttgart, en Allemagne, dans le but de présenter la société, ses valeurs et l'histoire de Projekt Grenadier jusqu'à ce jour. « Suite à la décision du groupe motopropulseur, nous allons maintenant de l'avant avec la désignation de fournisseurs pour d'autres composants majeurs », a déclaré Oliver Frille, directeur des achats chez INEOS Automotive. « Cette journée des fournisseurs, à laquelle ont participé nos partenaires d'ingénierie, MBtech et Magna, ainsi que BMW, nous a permis de présenter l'ambition du projet à une salle remplie de partenaires potentiels de classe mondiale dans la chaîne d'approvisionnement automobile. » Plus de 200 personnes issues de 100 entreprises différentes représentant tous les principaux composants du véhicule ont assisté à l'événement. En plus de partager la philosophie du projet et les hypothèses de planification, Tom Crotty, directeur de la communication du groupe, était sur place pour présenter le groupe INEOS - racontant au public l’histoire des Dragon Ships comme un excellent exemple de partenariat dans la chaîne d'approvisionnement, à la manière d'INEOS. Depuis que les projets de construction de son propre 4x4 ont été élaborés pour la première fois en 2016 autour d’une chope dans The Grenadier, le pub londonien situé près du siège d'INEOS, INEOS Automotive est devenue une société internationale à part entière, basée au Royaume-Uni et en Allemagne. Avec une équipe permanente de 50 personnes (et en croissance) sur son site de Londres, l'équipe a ouvert en avril un nouveau bureau dans le centre automobile de Böblingen, en Allemagne, pour accueillir ses équipes de conception, d'ingénierie et d'approvisionnement. Le bureau INEOS Automotive est adjacent à celui de MBtech, partenaire principal en ingénierie de Projekt Grenadier et ancienne filiale de Mercedes Benz. MBtech compte à présent quelques 200 ingénieurs travaillant à temps plein sur le Projekt Grenadier. Avec deux ans avant d’arriver au lancement, il reste encore beaucoup à faire, mais le projet avance à grands pas. Dirk Heilmann dit : « Les travaux sur les châssis et les suspensions sont en cours en Autriche avec notre premier "véhicule prototype". La conception extérieure est presque finalisée, l'intérieur progresse bien également ; à la suite de BMW, les nominations de fournisseurs commencent sérieusement, et nous sommes maintenant très près d'annoncer notre choix de lieu de fabrication. » Tenez-vous au courant des progrès de Projekt Grenadier en ligne. Twitter | LinkedIn | Facebook | Instagram

3 min read
inch-15-waste-not-min.jpg

Ne pas gaspiller pour ne pas manquer

Dans le cas des déchets plastiques, INEOS estime que cela doit changer - et le groupe a une vision très claire de la manière d’y parvenir. Mais il ne peut pas le faire seul. « Nous travaillons avec les recycleurs et nos clients pour permettre aux plastiques d'être recyclés et intégrés dans de nouveaux produits », a déclaré Peter Williams, directeur de la technologie du groupe. En 2000, les organisateurs australiens ont cédé sous la pression de groupes environnementaux et ont interdit le PVC aux Jeux olympiques de Sydney. Le matériau était effectivement qualifié de menace publique. Près de 20 ans plus tard, le PVC a prouvé sans l’ombre d’un doute qu’il s’agissait d’un matériau digne du 21e siècle. En conséquence, ce matériau, qui peut résister à la pluie battante, aux mers déchaînées et au soleil brûlant, est très utilisé dans le secteur de la construction et apporte une contribution majeure au monde du sport moderne. Chaque année, grâce à l’initiative de VinylPlus, 640 000 tonnes de PVC sont recyclées en Europe et INEOS prévoit de l’augmenter à 800 000 tonnes d’ici 2020. Les polyoléfines - les plastiques présents dans les bouteilles de lait, les emballages alimentaires et les applications médicales - peuvent également être recyclés. Encore une fois, INEOS collabore avec les recycleurs et les clients pour trouver un moyen de fabriquer des plastiques aux nouvelles propriétés, pouvant être mélangés à des matériaux recyclés afin de produire un produit fini de haute qualité. « La prochaine étape consiste à mieux réutiliser les matériaux colorés pour fabriquer des produits de qualité supérieure », a déclaré Peter. Mais le recyclage mécanique, comme on le sait, est limité car chaque fois que le plastique est recyclé, il perd une partie de sa qualité. « Nous sommes également limités par notre capacité à récupérer des déchets plastiques propres et purs », a déclaré Peter. Lorsque le plastique ne peut pas être recyclé, nous pouvons récupérer l'énergie contenue dans le produit. INEOS fait quelque chose de similaire à son usine de Runcorn au Royaume-Uni. Mais INEOS veut tirer quelque chose en plus du processus. Il y a de précieuses matières premières enfermées dans chaque parcelle de plastique - essentiellement des hydrocarbures - et INEOS veut les récupérer. INEOS évalue actuellement des technologies capables de transformer tous les déchets plastiques, quelle que soit leur contamination, dans leur matière première d'origine afin de pouvoir les injecter dans les usines d'INEOS pour fabriquer de nouveaux produits de haute qualité. « Le principal avantage est que, grâce à cette approche, tous les déchets plastiques, même les déchets mélangés de la valeur la plus minimale, peuvent être recyclés », a déclaré Peter. Pour le polystyrène, le recyclage chimique, comme on le sait, cela peut être particulièrement efficace, car le procédé provoque la dépolymérisation du polystyrène, produisant un produit de styrène monomère qui peut être renvoyé dans le réacteur de polymérisation. « Bien qu'il soit encore tôt et que les défis techniques soient considérables, des progrès ont été accomplis, en particulier chez INEOS Styrolution, où les liquides monomères récupérés sont déjà testés dans nos usines pilotes », a-t-il déclaré. Peter a affirmé que, parallèlement au développement de nouveaux polymères et de nouvelles méthodes de recyclage des plastiques, les gouvernements du monde entier avaient besoin d'un investissement important dans des infrastructures de collecte, de tri et de gestion des déchets. « Pour parvenir à un réel changement dans le recyclage et pour résoudre le problème des déchets marins et terrestres, chacun de nous - l'industrie chimique, les gouvernements, les autres organisations et le public - devons tous jouer notre rôle. »

4 min read
inch-15-pvc-min.jpg

Le PVC est classé digne du 21e siècle

« Nous sommes raisonnablement optimistes sur le fait que, encore une fois, VinylPlus augmentera considérablement les volumes recyclés pour 2018, mais les tonnages doivent encore être contrôlés », a déclaré le Dr Jason Leadbitter, responsable de la durabilité et de la responsabilité sociale des entreprises chez INOVYN. Cela dit, il est convaincu que les chiffres démontreront que le PVC, l’un des plastiques les plus utilisés au monde, mérite d’être au cœur de l’économie circulaire. Depuis 2000, Recovinyl - la branche de recyclage de VinylPlus - a recyclé plus de quatre millions de tonnes de cadres de fenêtres, tuyaux, revêtements de sol, câbles, emballages, bâches, meubles et équipements médicaux en PVC. Jason a déclaré que cela avait été possible grâce au fait que tous les acteurs de la chaîne de valeur - les fabricants, les producteurs d’additifs, les transformateurs et les recycleurs de PVC - avaient été impliqués. De plus, VinylPlus, qui s’est engagé à recycler 900 000 tonnes de PVC d’ici 2025 et au moins un million de tonnes d’ici 2030, est un engagement volontaire et n’a pas été imposé à l’industrie. « Les engagements volontaires constituent une incitation considérable à créer des opportunités gagnant-gagnant pour le secteur et les organismes de régulations, car ils permettent de réduire les formalités administratives », a-t-il déclaré. Une autre initiative du programme de VinylPlus a été le lancement récent d’une étiquette qui aide les clients à identifier facilement les produits fabriqués de manière responsable. Jusqu'à présent, six fabricants de fenêtres ont été autorisés à afficher la nouvelle étiquette de produit VinylPlus® - Vinyl Verified - sur leurs produits. « Cette étiquette est un facteur de différenciation sur le marché », a déclaré Jason. « Cela fait sept ans qu'on y travaille mais il est très enthousiasmant de l'avoir enfin lancée et de voir qu’elle a déjà été adoptée. » L'initiative, initialement destinée au secteur de la construction, a été développée par VinylPlus, avec l'aide de BRE Global et The Natural Step, et INOVYN est fier d'en faire partie. « L'étiquette elle-même permet aux entreprises de mettre la barre plus haut dans une perspective de développement durable », a déclaré Jason. Pour répondre aux critères exigeants, INOVYN a également joué un rôle pour montrer que la résine PVC elle-même était fabriquée de manière éco-responsable.

3 min read
inch-15-circular-economy-min.jpg

Qu'est-ce qu'une économie circulaire?

Mais un changement de la pensée mondiale pourrait nous aider à créer une économie circulaire. Une économie au sein de laquelle nous créons des produits et les vendons aux consommateurs, qui les renvoient ensuite afin que les composants puissent être recyclés en nouveaux produits. « Le recyclage ne permettra pas d’éliminer tous les déchets », déclare Peter Williams, directeur de la technologie du groupe. « Arrêter de jeter des ordures nécessite une meilleure gestion des déchets dans de nombreuses parties du monde, mais aussi un changement de comportement collectif. Nous devons réfléchir à ce qui est requis dans différentes régions du monde, puis faire la guerre aux déchets plastiques, pas au plastique lui-même, qui nous profite à bien des égards. » Peter affirme qu'il n'y avait pas de solution miracle. « La technologie de recyclage actuelle est trop limitée », a-t-il déclaré. « De nouvelles technologies et une combinaison d’approches seront nécessaires, mais nous ne savons pas encore quelle sera la combinaison gagnante. » Les législateurs et les organismes de régulations devaient comprendre cela et ne pas favoriser une technologie plutôt qu'une autre. « Nous avons besoin d'un cadre pour encourager le développement d'approches différentes d'où émergeront les plus efficaces », a-t-il déclaré. Il en va de même pour les ONG, qui, dit-il, remplissent le mieux leur rôle lorsqu'elles traitent directement avec l'industrie, afin que les défis et les aspects pratiques puissent être partagés et compris avant que toute vision ne soit créée. « Elles jouent un rôle important en soulevant des questions, mais les réponses doivent généralement venir d’ailleurs, et en particulier des industries concernées. Les parties prenantes qui refusent de s'engager abordent le problème d'un œil fermé. » Nous avons tous un rôle à jouer, déclare INEOS INEOS estime que les efforts visant à créer une économie circulaire - et à garder les plastiques hors de l’océan - requièrent une participation de l'ensemble de l’industrie pour réussir. « Chacun a un rôle à jouer pour aider à résoudre ce problème. Le gouvernement, l’industrie, les ONG et le public », a déclaré Peter Williams, directeur de la technologie du groupe chez INEOS. De ce fait, INEOS travaille en étroite collaboration avec d’autres entreprises du monde entier qui souhaitent transformer l’économie actuelle du jetable en une économie où les plastiques sont conçus pour être utilisés encore et encore. Malheureusement, la Fondation Ellen MacArthur, qui a récemment lancé son programme Global Commitment dans le cadre de sa New Plastics Economy, ne sera pas un partenaire. INEOS a appris à la fin de l’année dernière que certaines des parties prenantes de la fondation ne souhaitaient pas être associées à une industrie qui extrayait des matières premières de la terre. « J'ai été surpris car nous avions travaillé dur pour faire une proposition de valeur sous forme d’un engagement significatif », a déclaré Peter. INEOS et la fondation avaient convenu d’ambitieux objectifs de recyclage, qui devaient être inclus dans l’engagement global de la fondation. « La fondation cherchait des engagements en faveur de l'économie circulaire, sous la forme d'objectifs précis, de la part de tous les acteurs de la chaîne de valeur des polymères », a-t-il déclaré. « J'ai donc été déçu de nous voir exclus à la dernière minute. Pour parvenir à une économie circulaire en laquelle nous croyons tous, notre industrie doit être engagée. Elle a la motivation, le savoir-faire et la capacité de faire la différence. » La fondation a confié à INEOS, l’un des plus grands producteurs de polymères du monde, que la décision avait été difficile, mais que ce n’était qu’un « blocage temporaire ». Ne voulant pas s'attarder sur la déception, INEOS a rapidement lancé son propre engagement mondial pour passer à une économie plus circulaire pour les emballages plastiques.  « Nous pensons qu'il est possible - grâce à l'innovation et au partenariat - de conserver la valeur de nos polymères en repensant la façon dont nous les produisons et en les récupérant en fin de vie », a déclaré Peter. Dans le cadre de son engagement pour une nouvelle économie circulaire, INEOS s'est fixé quatre objectifs ambitieux à atteindre d'ici 2025. Voici notre engagement : Notre engagement Proposer une gamme de produits en polyoléfine destinés à des applications de conditionnement en Europe contenant au moins 50 % de matières recyclées Utiliser en moyenne 30 % de contenu recyclé dans les produits destinés aux emballages en polystyrène en Europe Incorporer au moins 325 kt/a de matériau recyclé dans les produits Garantir que 100 % des produits polymères puissent être recyclés

6 min read
inch-15-renew-min.jpg

Renouvelez votre pensée

Le public ne voit très souvent pas quel rôle l'industrie chimique pourrait jouer dans la création d'une économie durable. Elle est considérée comme une industrie en déclin. Une industrie qui a fait son temps. Les combustibles fossiles - gaz et pétrole - appartiennent au passé. Ce dont le monde a besoin est l'énergie renouvelable. « Cela peut être frustrant », a déclaré Peter Williams, directeur de la technologie du groupe INEOS. « Les gens ne voient pas de lien entre l’industrie chimique et les panneaux solaires, les éoliennes, les transports plus légers et plus économes en carburant. Mais nous ne pouvons pas rester les bras croisés à nous plaindre à ce sujet. » Les éoliennes, les panneaux solaires, les voitures électriques plus légères et plus économes en carburant n'existeraient tout simplement pas sans l'industrie chimique. « Nous devons tous améliorer notre communication sur ce que nous faisons, d'où proviennent les matériaux, pourquoi ils sont utilisés et les avantages qu'ils apportent », a-t-il déclaré. « Pour nous, la mesure d'une économie durable est une mesure qui laisse l'environnement intact ou l'améliore, qui crée des produits abordables et durables, et qui crée des emplois dans les communautés. » Alors que la population mondiale continue d’augmenter, on estime que 9,1 milliards de personnes auront besoin de nourriture et d’eau d’ici 2050. Les plastiques jouent un rôle très important dans la fourniture de produits et services efficaces, dont cette population croissante a besoin. Les solutions actuelles proviennent d'entreprises comme INEOS, qui fournissent les matériaux nécessaires pour faire face aux défis à venir - par exemple, l'infrastructure matérielle telle que les tuyaux en plastique nécessaires pour acheminer de l'eau fraîche aux personnes vivant dans certaines des régions les plus pauvres du monde. Contrairement aux tuyaux en acier, ils sont bon marché, faciles à installer, fuient rarement et peuvent durer jusqu'à 100 ans. Les emballages en plastique, souvent perçus comme inutiles, prolongent la durée de conservation des fruits et légumes frais et, ce faisant, réduisent considérablement le gaspillage alimentaire. L'Environmental Protection Agency des États-Unis a récemment révélé que la décomposition des aliments dans les décharges libérait du méthane, un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone. L'ONU estime que chaque année, 30 % de la nourriture produite dans le monde est gaspillée. Le coût correspond à l'équivalent au détail d’1 billion de dollars, soit le double du PIB de la Norvège. Un grand supermarché britannique a récemment cessé de vendre des fruits et des légumes en vrac, car il y avait beaucoup de perte. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a déclaré que la nature en assumait également le coût, avec 172 milliards de dollars d’eau gaspillée pour la production des aliments non désirés. « Les produits que nous produisons et fournissons à d’autres industries et à la société permettent de réaliser d’importantes économies de ressources et d’énergie », a déclaré Petra Inghelbrecht, responsable de la durabilité mondiale chez INEOS Styrolution. INEOS fabrique également des produits chimiques destinés à l’isolation des maisons. À l'heure actuelle, les maisons mal isolées produisent des tonnes de gaz à effet de serre. Mais INEOS ne se concentre pas uniquement sur ses clients. Le groupe est toujours à la recherche de nouvelles façons de faire, pour garder une longueur d’avance dans ses propres méthodes d’exploitation. Économiser de l'énergie a toujours été fondamental pour le fonctionnement d'INEOS. « Nos efforts en matière de développement durable englobent un large éventail de projets axés sur l'amélioration de l'efficacité des processus dans toutes nos usines de production », a déclaré Petra. Selon elle, INEOS a toujours cherché à obtenir « plus pour moins » en réduisant la quantité de matières premières et d’énergie utilisées pour la fabrication de produits - et en limitant la quantité d’eau et les déchets résiduels, tels que le CO2. Il est logique pour INEOS, en tant qu’entreprise, de maîtriser ses coûts et, aujourd’hui, ce sont ses clients qui souhaitent et s’attendent à ce que toutes les mesures soient prises pour minimiser l’impact négatif sur l’environnement. Et cela se produit dans de nombreux sites d’INEOS à travers le monde. En Thaïlande, l'eau provenant des centrifugeuses est recyclée pour pouvoir être réutilisée dans le processus de production. En Inde, des installations de collecte d’eau de pluie ont été construites pour conserver l’eau de pluie et la réutiliser sur place. Au Royaume-Uni, les déchets ménagers sont maintenant acheminés d’un site d’enfouissement vers le site d’INEOS à Runcorn, où ils sont incinérés dans une centrale de production combinée de chaleur et d’électricité pour produire de l’électricité et de la vapeur. En bref, INEOS ne cesse de chercher des moyens de faire les choses plus efficacement. C’est pourquoi vous trouverez souvent les entreprises d’INEOS sur certains des plus grands sites production chimique intégrés au monde, en Belgique, en Allemagne, en Suède, en Chine ou en France, où elles peuvent partager des idées et des ressources avec d’autres sociétés. L’année dernière, INEOS a été choisi pour diriger un projet de quatre ans visant à aider différentes industries à comprendre comment l’énergie, les matériaux et les services pourraient être partagés plus efficacement. L’idée repose sur un principe simple : les déchets d’un homme sont le trésor d’un autre. « Pour moi, le projet consiste à penser de manière créative à la façon de construire un avenir plus durable », a déclaré Hélène Cervo, ingénieure de recherche et doctorante, à Lavera en France. INEOS estime qu’une économie circulaire et durable est réalisable. Et l'industrie chimique, avec la motivation, le savoir-faire et la capacité de faire la différence, est la clé. Pourquoi nous comptons Nos produits améliorent presque tous les aspects de la vie moderne. Sans nous, la société, telle que nous la connaissons, ne fonctionnerait pas. Nous aidons à ouvrir la voie à une économie moins polluante, en commençant par nos processus et nos produits. Et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour parvenir à une économie circulaire. Comment nous travaillons Nous opérons de manière responsable, sûre et efficace. Nous parlons aux communautés locales et les soutenons dans la mesure du possible. Nous travaillons avec d'autres industries pour essayer de partager des ressources naturelles précieuses. Nous recrutons les individus les plus talentueux afin de trouver ensemble les meilleures solutions aux plus grands défis de la société. AVIONINEOS a joué un rôle déterminant en aidant « l’avion en plastique » 787 Dreamliner de Boeing à décoller. Principalement en plastique, le 787 est beaucoup plus léger que l’Airbus 380 et, de ce fait, voyage beaucoup plus loin avec la même quantité de carburant. Mais alors que le nouvel avion commercial de Boeing est en plein essor, le superjumbo d’Airbus - le plus grand avion de transport de passagers au monde - a été mis au rebut par manque d’intérêt. Le 787 était le premier jet commercial avec un fuselage et des ailes en fibre de carbone. L'acrylonitrile d'INEOS est essentiel à la production de fibres de carbone pour cet usage et aussi de nombreux autres. Les matériaux de pointe sont connus sous le nom de composites, qui peuvent également supporter une pression de cabine plus élevée à haute altitude que les avions traditionnels en aluminium, de sorte que les passagers risquent de moins souffrir du décalage horaire. Le jet consomme également 20 % en moins de carburant que des appareils de taille similaire et ses coûts d’entretien sont 10 % moins élevés. PANNEAUX SOLAIRESINEOS fabrique bon nombre des matières premières entrant dans la composition des panneaux solaires, notamment les supports de montage et les panneaux. Et ils sont tous faits en utilisant du gaz. En fait, la production de cellules solaires nécessite beaucoup de produits chimiques et de gaz. Les fabricants utilisent une multitude de produits gazeux et chimiques, notamment l'ammoniac, l'oxyde nitreux, le méthane, le fluorure d'hydrogène, la phosphine et le diborane. Beaucoup pensent que la croissance du marché des cellules solaires pourrait effectivement conduire à une nouvelle vague de croissance pour l'industrie des gaz. ÉOLIENNESLes composés en plastiques et la fibre de carbone sont désormais les matériaux de choix pour les pales d’éoliennes, car ils sont légers et incroyablement solides. INEOS est le premier fournisseur mondial d’acrylonitrile, principal composant de la fibre de carbone. Les pales de turbine sont de plus en plus longues. Le métal fournit la force mais il est trop lourd. Les composés en plastique permettent aux lames de croître en taille mais restent légères, résistantes et flexibles. Les éoliennes sont également suffisamment robustes pour résister aux intempéries, sur terre et en mer, car elles sont en plastique. Elles sont aussi plus légères et plus robustes, et ont ouvert la voie à des turbines plus grandes et plus efficaces. Les lubrifiants de haute qualité d’INEOS sont également utilisés pour assurer le fonctionnement efficace des boîtes de vitesses. Les matériaux traditionnels, tels que l'acier, ne peuvent pas offrir ce type de performances. VOITURESENVIRON 1,4 milliard de voitures sont en circulation. Alors que la réglementation exige un rendement énergétique toujours plus élevé, le plastique s’impose aujourd’hui comme matériau de choix pour les tableaux de bord, les pare-chocs, les panneaux de carrosserie, les pièces de moteur et les réservoirs de carburant, car il est plus léger, solide, peut être recyclé et ne se corrode pas. La demande de meilleures économies de carburant et de moteurs plus performants a également entraîné une augmentation de l'intérêt pour les huiles moteur à faible viscosité. INEOS Oligomers fournit aux fabricants des huiles synthétiques ainsi que des additifs des huiles de base à hautes performances qui contribuent à améliorer l’efficacité globale des voitures. Et le PVC est utilisé pour recouvrir le câblage des composants électriques dans les voitures car il est résistant aux flammes et, contrairement au caoutchouc, il ne s’abîme pas. Il est également utilisé pour traiter la carrosserie contre la rouille et empêcher la corrosion. TUYAUX EN PLASTIQUEDes tuyaux en plastique amènent maintenant de l’eau douce aux habitants des régions les plus pauvres du monde. Contrairement aux tuyaux en acier, ils sont bon marché, faciles à installer, fuient rarement et peuvent durer jusqu'à 100 ans. Pour les millions de personnes qui n’ont pas accès à de l’eau potable, ils sont une véritable aubaine.

8 min read
inch-15-sweden-min.jpg

La Suède crée un climat propice au changement

INEOS Sverige AB fait partie des entreprises actuellement impliquées dans Sustainable Chemistry 2030. Depuis 2010, les cinq sociétés de Stenungsund ont discrètement concentré leurs efforts à l’augmentation du recyclage du plastique et à l’utilisation du plastique au lieu du pétrole et du gaz pour fabriquer des produits. « Il est important pour nous d'exploiter toute la valeur des plastiques », a déclaré Elin Hermansson, responsable de projet pour Sustainable Chemistry 2030. Les entreprises chimiques travaillent avec les universités, les politiciens et les scientifiques pour trouver le meilleur moyen d’utiliser les déchets en tant que ressource - et briser leur dépendance à l'égard des réserves de pétrole et de gaz de la Terre. Un recyclage accru du plastique aidera. Le groupe a également mis au point un concept selon lequel les plastiques recyclés pourraient être transformés en matières premières fraîches et en nouveaux produits. « Ce concept pourrait boucler la boucle pour les plastiques et permettre leur recyclage à 100 % », a déclaré Elin. « Des études préalables à ce sujet ont également montré qu'il existait un fort potentiel de réduction des émissions de CO2. » Il y a également des projets en cours liés à l'efficacité énergétique au sein du groupe chimique. Une analyse de site, réalisée par l’Université de technologie de Chalmers et financée par l’agence suédoise de l’énergie, a montré un important potentiel d’économie - une réduction de 10 % des émissions de CO2 - lorsque l’ensemble des cinq entreprises était pris en compte. Des projets de suivi ont également montré que c'était possible. « Le groupe chimique répond déjà à plus de 97 % de la demande en chauffage urbain à Stenungsund », a déclaré Elin. « Mais malgré cela, il reste encore une énorme quantité de chaleur superflue qui est gaspillée. » Une solution pourrait consister à construire un pipeline de 30 km afin que les habitants de Göteborg puissent l'utiliser comme système de chauffage urbain. « Tous ces défis sont majeurs, mais nous voulons aider à construire une société future dans laquelle nous utilisons des ressources renouvelables pour développer des produits plus durables », a-t-elle déclaré.

2 min read
inch-15-ineos-inspires-min.jpg

INEOS inspire une nouvelle génération de femmes

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme, l’une des associations caritatives d’INEOS, 1851 Trust, a mis à profit le pouvoir du sport pour stimuler l’imagination de 120 jeunes filles et contribuer à donner vie à la science. Les filles avaient été invitées au siège d’INEOS Team UK à Portsmouth, l’équipe britannique qui souhaite remporter le trophée le plus ancien et le plus convoité au monde, la Coupe de l'America. « Tirer parti de l’excitation qui entoure la Coupe de l’America a été un excellent moyen de faire venir des enfants », a déclaré Amelia Gould, chef de cabinet chez BAE Systems, qui était présente à l’événement pour montrer aux écolières que les matières des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM) ne sont pas réservées qu’aux garçons. Au cours de la journée, les filles âgées de 11 à 13 ans ont appris comment l’équipe d’INEOS s’appuyait sur la science et la technologie pour concevoir et construire un bateau « volant » capable de supporter une vitesse de croisière de 96 km/h et alimenté uniquement par le vent. Les filles ont également rencontré de jeunes apprenties et diplômées travaillant dans les industries des STIM, ainsi que des navigatrices remarquables, Dee Caffari MBE et Annie Lush, ambassadrice de 1851 Trust, qui ont toutes deux fait le tour du monde. 1851 Trust, l'association caritative officielle d'INEOS Team UK, a profité de l'occasion pour lancer son programme Next Generation Roadshow for Girls. Ce programme, qui vise à inspirer une nouvelle génération de modèles féminins en STIM, sera déployé au Royaume-Uni cette année grâce au financement du ministère des Transports du Royaume-Uni. Des recherches menées dans le monde entier ont montré que les jeunes femmes fuient régulièrement les carrières dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques. « Nous voulons changer cela parce que nous comprenons parfaitement la nécessité d'intégrer des talents nouveaux et diversifiés dans l'industrie chimique », a déclaré Anne-Gret Iturriaga Abarzua, responsable de la communication d’INEOS à Cologne, venue d'Allemagne pour assister à l'événement britannique. INEOS à Cologne a suscité avec succès l’intérêt des jeunes pour la science au cours des 11 dernières années grâce au programme TuWaS!, qui encourage les enfants des écoles primaires et secondaires à poser des questions plutôt que de recevoir des réponses toutes faites. Sa championne est Anne-Gret et INEOS à Cologne est le plus grand soutien financier en Rhénanie, où il parraine 34 écoles. Au Royaume-Uni, cependant, les jeunes femmes ne représentent que 22 % des individus qui poursuivent une carrière en STIM. Toutefois, avec environ 174 000 postes en STIM non pourvus l'année prochaine, il est essentiel de remédier au déséquilibre hommes-femmes pour combler le fossé. Ben Cartledge, PDG de 1851 Trust, a déclaré qu'il était merveilleux de voir une nouvelle génération de filles inspirées à explorer la possibilité d'une carrière dans les STIM - et que la base d'INEOS Team UK était l'endroit idéal pour le faire, où une technologie de pointe est utilisée pour concevoir et construire le voilier le plus rapide du monde. « Les STIM ont déjà joué un rôle crucial dans la campagne de la Coupe de l'America », a déclaré Anne-Gret. Elle a ajouté : « Nous étudions actuellement les moyens de relier les efforts déployés au Royaume-Uni et en Allemagne en apprenant les uns des autres. » Pour en savoir plus sur la science qui se cache derrière le défi relevé par INEOS TEAM UK, consultez le site Web du groupe STEM Crew de 1851 Trust, qui est soutenu par INEOS. Ce site Web contient des vidéos et des ressources passionnantes développées pour les écoliers. L'année dernière, ces ressources ont été utilisées pour donner vie aux STIM sous les yeux de plus de 85 000 étudiants. www.stemcrew.org Les groupes scolaires testent le nouveau « pont technique » d’INEOS Team UK. Les casques RV transportent les étudiants sur les bateaux de la Coupe de l'America

4 min read
inch-15-daily-mile-min.jpg

The Daily Mile

1. Plus de forme, de minceur, de santé, de bonheur À ce jour, plus d’1,7 million d’enfants dans 61 pays courent régulièrement The Daily Mile, une initiative simple imaginée par une directrice écossaise inquiète pour ses élèves en mauvaise condition physique. « J'ai peine à y croire moi-même », a déclaré la fondatrice Elaine Wyllie. Depuis ce jour en 2012, quand Elaine a vu ses propres élèves à bout de souffle après avoir tenté de courir autour du terrain de l'école sans s'arrêter, sa campagne simple a gagné la reconnaissance mondiale et le soutien du champion de Wimbledon Sir Andy Murray, de l'athlète Sir Mo Farah, du footballeur de Manchester United Jesse Lingard et plus récemment de la duchesse de Cambridge. Des recherches ont montré que les enfants qui font cette course sont non seulement en meilleure forme, plus minces, en meilleure santé et plus heureux, mais aussi plus désireux d'apprendre quand ils retournent à leur bureau. En bref, les résultats sont absolument phénoménaux. Pourtant, peu d’entre eux avaient entendu parler d’Elaine jusqu’en 2015, année où elle a été nommée Enseignante de l’année aux Pride of Britain awards. Lors de cette cérémonie de remise de prix célébrée à Londres, Elaine était tellement en admiration devant les vedettes, prenant des selfies avec des artistes comme Ozzy Osbourne, qu'elle a raté son dernier bus pour rentrer à l'hôtel. Mais le lendemain, d'autres écoles ont commencé à remarquer ce qu'elle était en train de faire, à l'instar de Sir Jim Ratcliffe, président d'INEOS. Il avait fondé une initiative similaire, GO Run For Fun, et avait décidé de rencontrer Elaine pour voir si INEOS pouvait contribuer financièrement à la mise en œuvre du programme. On dit souvent que « les grands esprits se rencontrent », et ce fut tout à fait le cas. INEOS était partant pour l’aventure. En mars 2016, la Fondation Daily Mile était officiellement lancée et les choses ont commencé à s’accélérer. Des études ont été menées sur les effets d’une pause rapide, permettant à l’enfant de quitter son bureau d’écolier quelques instants tous les jours. Les enfants d'une école primaire de Surrey, au Royaume-Uni, ont révélé qu'ils avaient parcouru 94 182,03 km depuis le lancement de The Daily Mile dans leur école. C’est l’équivalent le tour du monde. Deux fois. En mai de l’année dernière, la Première ministre britannique, Theresa May, a fait l’éloge de The Daily Mile à la Chambre des communes en le qualifiant « d’excellent programme » et a appelé les écoles à s’inscrire. Deux mois plus tard, la stratégie du gouvernement sur l’obésité chez les enfants était publiée et incluait la « fantastique initiative Daily Mile » comme moyen « d’améliorer le bien-être physique, social et mental de nos enfants, quel que soit leur âge, leur capacité ou leur situation ». L'année dernière, ITV s'est associé à The Daily Mile pour lancer sa toute première campagne publicitaire et offrir une couverture éditoriale. Le résultat fut incroyable. Le nombre d'inscriptions d'écoles a augmenté de 150 %. Cette année, des réalisateurs hollywoodiens de la 20th Century Fox ont aidé à lancer une nouvelle campagne publicitaire innovante visant à encourager les enfants à se lever et à courir The Daily Mile. Une bande-annonce parodique de The Kid Who Would Be King a été diffusée sur ITV, quelques jours avant que le film ne sorte dans tous les cinémas du Royaume-Uni, racontant l'histoire d'un écolier des temps modernes qui met la main sur l'épée légendaire du roi Arthur. Dans ce film, la vedette du film, Angus Imrie, parle aux élèves de la Dungate Academy imaginaire : « Vous devez rassembler votre équipe de chevaliers. Votre quête consiste à rejoindre The Daily Mile et à retrouver la forme pour la vie. Qui va prêter serment d'allégeance et courir avec nous ? » Chaque jour, une école désireuse d'adopter The Daily Mile entre en contact avec l'équipe de la Fondation Daily Mile, basée dans le bureau d'INEOS, à Hans Crescent, à Londres. Pour Elaine, qui a reçu un MBE dans la liste des honneurs du Nouvel An de cette année, il est difficile de faire mieux. Mais comme la vie ne cesse de le démontrer, c’est certainement possible. 2. Vedettes de cinéma Les chevaliers d’Hollywood lancent un défi aux enfants du monde entier. UNE bande-annonce parodique de « The Kid Who Would Be King » a été créée pour encourager les enfants à se lever, à prendre en main leur santé et à courir The Daily Mile. La bande-annonce a été diffusée, avec la bénédiction de la 20th Century Fox, sur ITV quelques jours à peine avant la sortie du film (qui raconte l’histoire d'un écolier des temps modernes qui trouve l'épée légendaire du roi Arthur) dans tous les cinémas du Royaume-Uni. Il comprend toutes les stars principales, y compris Angus Imrie (Merlin l’enchanteur), Louis Ashbourne Serkis (le garçon qui trouve l’épée légendaire du roi Arthur) et Rebecca Ferguson (une sorcière maléfique et ennemie jurée de Merlin). Dans ce film, Angus parle aux élèves de la Dungate Academy imaginaire : « Vous devez rassembler votre équipe de chevaliers. Votre quête consiste à rejoindre The Daily Mile et à retrouver la forme pour la vie. Qui va prêter serment d'allégeance et courir avec nous ? » Maria Buttaci, responsable des partenariats chez 20th Century Fox, a déclaré qu'elle était ravie de collaborer avec ITV, INEOS et The Daily Mile. « The Daily Mile est une merveilleuse initiative qui cadre parfaitement avec le thème central du film, consistant à encourager les enfants à s'unir pour une quête épique », a-t-elle expliqué. Les vedettes de The Kid Who Would Be King ont fait une pause après le tournage pour tourner une bande-annonce invitant les enfants du monde entier à se lever - et à courir The Daily Mile. Le Kid Who Would Be King aide à faire connaître The Daily Mile. 3. Focus sur les résultats scolaires L’université qui a donné au monde la pénicilline, les colorants synthétiques et l’holographie, explore maintenant les mérites de The Daily Mile.L’Imperial College de Londres a accepté de travailler avec la Fondation Daily Mile pour rassembler toutes les recherches déjà publiées ou sur le point de l’être au cours des trois prochaines années. Il développera ensuite une étude structurée pour tester l’impact de l’initiative sur la santé mentale et physique des enfants, qui pourra ainsi être adoptée plus largement à travers le monde. La recherche inclura le programme national de mesure de l'enfance (NCMP) soutenu par le gouvernement du Royaume-Uni en tant qu’ensemble de données secondaires. Au fil des ans, de nombreuses preuves anecdotiques ont été recueillies sur les avantages pour la santé et le bien-être d’un enfant de courir - ou de marcher - The Daily Mile tous les jours. Aux yeux de beaucoup, c’est une simple question de bon sens. Des études et des enquêtes ont montré que les enfants sont plus énergiques, plus confiants et réussissent mieux en classe après une pause de 15 minutes de leur bureau. Cette initiative a également suscité les éloges de Sir Mo Farah, Sir Andy Murray et Paula Radcliffe. Ce qui manque, c’est la preuve scientifique. « Nous sommes très enthousiastes face aux recherches de plus en plus nombreuses portant sur The Daily Mile dans le monde entier. Notre partenariat avec l'Imperial College de Londres est inestimable, car ils peuvent nous aider à vérifier l'impact de manière indépendante », a déclaré Emily Carson, coordinatrice de la recherche à la Fondation Daily Mile. À la fin des travaux de recherche de l’Imperial College, les universitaires publieront un rapport complet couvrant tous les domaines, des performances, de la santé mentale, de la condition physique, aux effets socio-économiques de l’adoption de The Daily Mile. Nous espérons que les résultats renforceront la position de la Fondation lorsqu'elle s'adressera aux décideurs politiques, aux futurs partenaires et aux décideurs clés, tout en incitant davantage d'écoles à adopter l'initiative. 4.1,5 million de livres sterling fournit une base solide pour The Daily Mile SPORT England a annoncé une contribution de 1,5 million de livres sterling de la Loterie nationale pour faire connaître The Daily Mile. Son nouveau partenariat avec la Fondation Daily Mile financera 11 coordinateurs locaux, un coordinateur pour le Nord et un coordinateur national, afin d'encourager davantage d'écoliers en Angleterre à courir - à leur propre rythme - pendant 15 minutes par jour. Mais ce n’est pas tout. Le London Marathon Events Ltd a également uni ses forces à la Fondation. Dès le mois prochain, un responsable stratégique et deux employés à temps partiel travailleront dans les bureaux du marathon de Londres pour encourager toutes les écoles primaires des 32 arrondissements londoniens à courir The Daily Mile. Sir Mo Farah, qui participera au marathon de Londres cette année le dimanche 28 avril, a déclaré que The Daily Mile était un moyen remarquable et facile de faire bouger les enfants. « Je suis père de quatre enfants et j'encourage mes enfants à être actifs tous les jours », a-t-il déclaré. À ce jour, environ 3 500 écoles en Angleterre participent à The Daily Mile. La vision, cependant, est que chaque école - toutes les 20 000 d’entre elles - soit impliquée. « Cela va permettre à la campagne de décoller », a déclaré la fondatrice de The Daily Mile, Elaine Wyllie. « C’est absolument incroyable et nous sommes très reconnaissants pour ce soutien. Ils vont nous aider à déployer The Daily Mile et à essayer de toucher tous les enfants d’Angleterre. » Sport England a décidé d’apporter tout son soutien à la campagne visant à élever des enfants en meilleure santé, en meilleure forme et plus minces, après la publication de la plus grande enquête de mesure de l'enfance de ce type - l’enquête sur la vie active des enfants 2018 - qui a montré que plus de 2,3 millions d’enfants en Angleterre pratiquaient moins de 30 minutes d’activité physique par jour. « C’était la meilleure preuve à ce jour que les efforts déployés pour soutenir nos jeunes n’étaient pas suffisants, et qu’un changement était nécessaire si nous devions augmenter les niveaux d’activité », a déclaré Tim Hollingsworth, PDG de Sport England. « Le soutien de Sport England va permettre à la campagne de décoller » – Elaine Wyllie 5. Bénédiction royale AU fil des ans, des milliers de parents ont été témoins des effets positifs de The Daily Mile. Le mois dernier, c’était au tour de la royauté de voir comment la santé physique d’un enfant pouvait affecter son bien-être mental. La duchesse de Cambridge était à l’école primaire de Lavender à Londres, alors que les élèves se rendaient dehors pour effectuer 10 tours de terrain pendant leur pause de 15 minutes pendant les cours. Elle était présente à titre de marraine de Place2Be, une organisation caritative britannique de premier plan dans le domaine de la santé mentale des enfants, à l’occasion de la Semaine de la santé mentale des enfants au Royaume-Uni. La duchesse a ensuite partagé son expérience sur le fil Twitter de Kensington Palace, soulignant les avantages positifs de The Daily Mile (@KensingtonRoyal). La directrice, Jodie Corbett, dont l’école a adopté The Daily Mile depuis un certain temps, a déclaré qu’il s’agissait d’une expérience unique. « C’est un projet que nous chérirons tous encore longtemps », a-t-elle affirmé. FAITS : 1,78M +Nombre d'enfants courant The Daily Mile dans le monde 0Le coût de l'inscription à The Daily Mile. C’est gratuit, simple à mettre en œuvre et les enfants adorent ça 15Le nombre de minutes que les enfants devraient passer à courir dehors, ou à marcher, pour parcourir The Daily Mile à leur propre rythme 2030Le gouvernement britannique souhaite réduire de moitié le taux d'obésité chez les enfants d'ici 2030 et pense que The Daily Mile sera essentiel pour atteindre cet objectif.

7 min read
inch-15-the-wind-min.jpg

Le vent en poupe

Ce n’était donc qu’une question de temps avant que le groupe ne se décide à proposer une aventure tout aussi passionnante pour leur montrer de quoi ils étaient vraiment capables - en mer. Le défi offrait la chance de faire la course contre 16 autres navires de Liverpool à Dublin à bord d'un grand voilier de 38 mètres. L’Apprentice Ship Cup du Merseyside Adventure Sailing Trust est présentée comme une aventure de toute une vie, qui forge le caractère, le courage et la confiance en soi - et avec Jim Ratcliffe, toujours en quête de sensations fortes, à la barre d’INEOS - le défi promettait de retenir l’attention de la société. « Grimper sur des mâts de près de 29 mètres de haut alors que le navire est en mer fait certainement monter le taux d’adrénaline », a déclaré Jacob Dossett, l'un des trois diplômés d'INOVYN qui ont participé à la course. Pour donner à ses diplômés un aperçu de ce qui les attendrait lors de la course, INOVYN avait organisé une rencontre avec le capitaine d’un grand voilier amarré aux quais de Liverpool. « Nous voulions qu'ils voient par eux-mêmes le navire sur lequel ils passeraient la majeure partie de la semaine », a expliqué Brian Turner, responsable de la formation et du développement chez INOVYN. De retour au bureau, tous souhaitaient rejoindre l’équipage du navire pour relever le défi. « Malheureusement, le timing signifiait que certains de nos diplômés avaient déjà pris des engagements qui ne pouvaient pas être modifiés », a déclaré Brian. « Mais trois de nos diplômés se sont inscrits. » Pendant près d'une semaine, Rob Raven, 25 ans, Jacob Dossett, 24 ans et Josh Murray, 24 ans, se sont relayés sans relâche pour stabiliser le navire, garder le cap et rester motivés. « Nous avons pris plaisir à fonctionner en équipe et à unir nos forces, surtout lorsque la météo était difficile », a déclaré Jacob. « Nous avons tous les trois travaillé pendant 12 heures d’affilées pour garder le cap alors que de nombreux autres membres de l’équipage souffraient du mal de mer. » Pour Rob, le plus grand défi a consisté à travailler avec une équipe aux compétences mixtes et à rester motivé. « C’était difficile, mais être jeté dans une équipe si mixte m'a aidé à développer des compétences de travail en équipe, de réseautage et de leadership », a-t-il déclaré. Tous trois sont maintenant de retour sur la terre ferme : ils ont fait la fierté d’INEOS et sont très contents de leur performance. Ils étaient à bord du TS Morgenster, un ancien navire de haute mer vieux de 99 ans, qui a terminé la course - la première étape de la régate des grands voiliers - en première place. « C'était incroyable de gagner », a déclaré Jacob. « Mais nous n’aurions pas pu le faire sans le soutien d’INOVYN. Tout était payé, organisé et dirigé par l'équipe d’INOVYN. » Tous trois ont également partagé le prix du meilleur stagiaire à bord. « Normalement, il n'y a qu'un seul prix mais le capitaine et l'équipage professionnel ne pouvaient pas les démarquer, alors ils en ont reçu chacun un », a déclaré Tony Moorcroft, directeur des ressources humaines d'INOVYN. Mais ce n’était pas la seule bonne nouvelle. Le Merseyside Adventure Sailing Trust n’a pas été seulement impressionné par la qualité des diplômés d’INEOS. Ils ont également admiré l’éthique de la société - et lors de la récente cérémonie de remise des prix au Merseyside Maritime Museum de Liverpool, INOVYN a reçu la Coupe des navires apprentis pour 2018. « C'était une grosse surprise », a déclaré Brian. La Coupe reconnaît l’importance du rôle joué par les sponsors - et du travail qu’ils accomplissent en coulisses pour soutenir leurs diplômés et promouvoir l’événement. INOVYN l’a emporté en combinant l’attitude des diplômés et les relations professionnelles avec Brian et la responsable des achats, Joanne Skyner. INEOS acquiert une solide réputation parmi les diplômés, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'entreprise. Ceux qui rejoignent INEOS savent qu’un vrai travail, une formation et des expériences incroyables les attendent dès le premier jour. « Cela commence à nous démarquer des autres entreprises », a déclaré Brian. En mai de cette année, INEOS emmènera à nouveau un groupe de ses diplômés de 3e année en Afrique pour s’embarquer dans une course de 250 km et parcourir le désert namibien encore vierge. « Nous adorons les défis de ce type, car c’est une occasion de placer les diplômés dans un environnement très différent et de tester leur capacité à s’adapter rapidement », explique Brian. « Ces opportunités les aident également à découvrir leurs qualités uniques et à leur montrer ce qu'ils peuvent accomplir en travaillant en équipe. » L’expérience à bord du TS Morgenster a non seulement montré l’importance de la communication et du travail d’équipe aux diplômés d’INOVYN, mais ils ont également découvert l’univers de la voile : ils savent aujourd’hui que le meilleur moyen de préserver l’harmonie au sein de l’équipage est de veiller à ce que personne n’ait le ventre creux ! « Toute cette expérience nous a certainement rapprochés », a déclaré Josh. « Et c’est vraiment utile étant donné que nous partageons un bureau. »

5 min read
Momo-min.jpg

Allez Team Momo

Ce printemps, INEOS Phenol à Gladback suit avec passion les progrès de l'apprenti Mohamed « Momo » Chahine dans « Deutschland sucht den Superstar », la plus importante émission de télévision allemande de concours de talents, où il s'est qualifié pour les épreuves de votes en direct. Chanteur talentueux, Momo n’a vraiment commencé à chanter sérieusement qu’à 18 ans, et a surpris son entourage et ses collègues en s’imposant jusqu’à présent dans une compétition difficile. Il a un très grand fan club au travail, où INEOS a produit des t-shirts pour ses nombreux amis et sa famille afin de le soutenir sous le feu des projecteurs. Il dit : « Je suis extrêmement reconnaissant envers INEOS - la société m'a soutenu de toutes les manières possibles. Je voudrais particulièrement remercier mon entraîneur Christian Schulz et mon manager Benie Marotz, qui ont toujours été là pour moi pour me soutenir. Nous lui souhaitons bonne chance et l'encourageons tout au long des votes en direct.

1 min read
inch-15-grff-min.jpg

INEOS GO Run For Fun repart en tournée

Alors que le printemps arrive et que le temps se réchauffe, la saison des courses est arrivée. Et la tournée INEOS GO Run For Fun dans les écoles donne son coup d’envoi pour une nouvelle année, qui promet de battre tous les records. Courez voir les événements dans les écoles de votre région, dont beaucoup demanderont une fois de plus l’aide d’INEOS et de volontaires locaux pour encourager et acclamer les enfants tout au long de leurs parcours de 2 km. La tournée de cette année se déroulera dans les mêmes lieux internationaux que les années précédentes, avec une participation toujours croissante, et comprendra de nouveaux événements à Tavaux, en France (le 24 mai) et à Stavanger en Norvège (le 5 septembre). Certains des événements de cette année auront un nombre record de participants. En France, l'événement INEOS GO Run For Fun à Sarralbe du 28 mai réunira plus de 4 000 enfants, alors qu'il y aura plus de 3 000 enfants à l'événement de Lavera en octobre, et 2 000 enfants aux événements de Lillo et de Feluy en Belgique en juin et septembre. Le 20 juin, l'événement phare annuel se tiendra au Battersea Park de Londres, où plus de 4 000 enfants de la capitale et d'ailleurs vont suivre un parcours amusant et tenter d'établir un record du monde de danse d'échauffement. Quelques semaines auparavant, l'équipe GO Run For Fun en Italie aura célébré son 300 000e participant lors d'un événement à Rosignano. Face à ce succès continu, l’organisme de bienfaisance cherche ensuite à accroître la participation en testant un programme « Event in a Box », permettant aux écoles d’organiser leurs propres courses GO Run For Fun. INEOS GO Run For Fun s'est également associé au Solomon Trail Running Festival pour créer des sentiers de course pour les jeunes à travers le Royaume-Uni. Plus d'informations et le programme complet des événements sont disponibles sur www.gorunforfun.com

2 min read
inch-15-team-sky-min.jpg

Team Sky deviendra Team INEOS

À compter du 1er mai, INEOS deviendra l'unique propriétaire de l'équipe, qui connaît un succès sans précédent et inspire des millions de personnes à la pratique régulière du vélo. Dans un tweet, Chris Froome, qui a remporté le Tour de France à quatre reprises pour la Team Sky depuis 2013, a déclaré : « Nous sommes tous ravis de pouvoir continuer l’aventure jusqu’en 2020 et au-delà. Les coureurs et le personnel de l’équipe sont impatients de décrocher de nouvelles victoires pour Team INEOS. » Le président d'INEOS, Jim Ratcliffe, a déclaré qu'INEOS était ravi d'assumer cette nouvelle responsabilité et de gérer une équipe aussi professionnelle, qui a amassé 327 victoires, dont huit Grand Tours. Cette responsabilité incombera à INEOS avant le Tour de Yorkshire, qui débutera à Doncaster le 2 mai. Le directeur de l'équipe, Sir Dave Brailsford, a déclaré que cela annonçait le début d'un nouveau chapitre extrêmement excitant pour l'équipe. « Chez INEOS, je sais que nous avons trouvé le bon partenaire dont la vision, la passion et l'esprit pionnier peuvent nous amener à encore plus de succès sur la selle du vélo, et dans tous les autres domaines », a-t-il déclaré. Au cours des dernières années, INEOS a organisé son propre défi du Tour de France à l’intention de son personnel. Chaque année, des équipes allant jusqu’à 20 personnes sont invitées à compléter chaque étape de la course cycliste la plus célèbre du monde. La seule différence est que, tandis que les vrais cyclistes se talonnent à travers la campagne française pour remporter le titre convoité, les équipes d'INEOS accumulent les kilomètres, avant, pendant ou après le travail. Désormais, ils auront également un intérêt encore plus direct à suivre les exploits de l’équipe TEAM INEOS à chaque étape du Tour de France.

3 min read
inch-15-the-desert-min.jpg

Retour dans le désert

Les 29 diplômés sélectionnés formeront le groupe le plus important à ce jour, et ont suivi un entraînement intense au cours de l’année passée pour se préparer à l'aventure. Répartie à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, l’équipe a dû composer avec des conditions variées lors de la phase d’entraînement, en particulier cet hiver, mais une chose est sûre : les participants devront faire face à 7 jours de chaleur et de vent intenses lorsqu’ils affronteront le sable, le roc et les éléments. L’aventure a toutefois commencé il y a longtemps. Les préparatifs ont été minutieux, chaque diplômé ayant participé à au moins deux marathons d’entraînement et deux épreuves de vélo de montagne, ainsi que des mois de course, de gymnastique, de musculation et de conditionnement. Les diplômés ont été soutenus par John Mayock, responsable des sports chez INEOS et par les mentors de l’événement de l’année dernière, ainsi que par les nutritionnistes de CorePerformance et les guides africains Gregg Hughes et Phill Steffny, qui les accompagneront dans le désert. Cette année, le groupe sera également épaulé par les cadres supérieurs Hans Casier (PDG d'INEOS Phenol) et Gordon Milne (Directeur des opérations d'INEOS Grangemouth), qui participeront à chaque kilomètre du défi à leurs côtés. Pour en savoir plus sur le voyage et suivre le blog quotidien à l'arrivée des diplômés le 15 mai, veuillez consulter www.in-nam19.com

3 min read
inch-15-energy-station-min.jpg

Un poids en moins sur leur conscience

Allan a perdu 89 kg en trois ans ; Mely a perdu plus de 22 kg en seulement six mois. « Nous sommes fiers de chacun d’eux, car le changement demande courage, détermination et persévérance », a déclaré John Mayock, fondateur de la plateforme INEOS Energy Station. Mais Mely ne cherchait même pas à perdre du poids, bien qu’elle fasse environ 96 kg. « J'étais mince quand j'étais plus jeune, et avoir pris du poids ne me posait pas de problème», a-t-elle dit. « Je me sentais bien comme ça. » Mais son état d'esprit a changé après un voyage désastreux au Machu Picchu dans la cordillère des Andes du Pérou, avec sa fille et son neveu. « En arrivant là-bas, j'ai réalisé à quel point j'étais en mauvaise condition physique », a-t-elle déclaré. « La situation était tellement catastrophique que j'ai failli payer pour être rapatriée à Lima en avion. » C'était le signal d’alarme dont elle avait besoin. À 63 ans, et avec une multitude de projets pour sa retraite, elle a compris qu’elle avait besoin de retrouver la forme. Bram Boeve, entraîneur de la Energy Station, qui travaille également pour INEOS Football SA, est intervenu pour apporter son aide. « C’était comme si les étoiles nous étaient favorables », ont déclaré Mely et Bram. Le style de vie de Mely était à blâmer. Même si elle ne fumait pas, buvait rarement de l’alcool et ne grignotait pas à longueur de journée, elle mangeait simplement trop - et trop de mauvais aliments au mauvais moment. « Je n’avais pas l'habitude de prendre de petit-déjeuner et quand je rentrais du travail, j’avalais simplement les plats les plus faciles et rapides à préparer », a-t-elle déclaré. Bram lui a donné des conseils pour équilibrer son alimentation : réduire la quantité de glucides tels que les pâtes et la purée de pomme de terre, manger moins de protéines et choisir davantage de légumes verts. Elle a également fait de l’exercice trois fois par semaine pendant 30 minutes dans la salle de sport d’INEOS à Rolle, en Suisse, où elle est comptable financière en chef pour le groupe INEOS. Le programme de conseils et d'exercices, mis en place par Bram, a fonctionné. En quelques semaines, Mely a commencé à avoir envie d’aliments sains plutôt que de pâtes : elle s’est mise à acheter et à cuisiner des aliments frais provenant de fermes locales, parlant avec enthousiasme de ses nouvelles découvertes culinaires à qui voulait l’entendre. D'autres bienfaits ont suivi. Sa santé, sa forme physique et sa vision de la vie se sont améliorées et, parfait concours de circonstances, les vieux vêtements qu’elle portait quand elle était plus mince étaient revenus à la mode. « Sa transformation a été incroyable », a déclaré Bram. Pendant ce temps, Allan s'est lancé dans sa quête pour perdre du poids en 2015. Il a d’abord examiné la quantité de nourriture qu’il mangeait et a décidé de supprimer le sel et le sucre. Mais il n’a pas rejoint la salle de sport d’INEOS à Grangemouth, en Écosse, où il travaille dans le secteur de l’ingénierie, avant la fin 2017, car il craignait d’être trop lourd pour faire de l’exercice. « En fait, je pensais que faire de l'exercice à ce moment-là aurait pu être beaucoup plus néfaste pour ma santé », a-t-il déclaré. Aujourd'hui, Allan et Mely sont métamorphosés - et beaucoup plus heureux. Mely a perdu plus de 22 kg en seulement six mois Allan a perdu 89 kg en trois ans

3 min read
inch-15-fitness-initiative-inline-min.png

L'initiative de remise en forme se déroule sans accrocs

Ils financent et organisent régulièrement des événements GO Run For Fun depuis quatre ans. « Les écoles pilotes ont si bien accueilli le tout premier programme Go Run For Fun qu'INEOS a décidé de le maintenir, mais nous n'avons malheureusement pas trouvé de société capable de gérer les événements pour nous », a déclaré Kathryn Shuler, qui est basée sur le site O&P d’INEOS au Texas. INEOS O&P USA a donc fait de son mieux, sans aide extérieure. L’entreprise a fondé une association caritative pour la santé et l’éducation des enfants qui collecte maintenant des fonds pour organiser les courses, permettre aux écoles d’acheter du matériel pour des projets spéciaux et apporter son aide en cas de catastrophe locale, comme l’ouragan Harvey. Jusqu’à présent, les fournisseurs et les employés d’INEOS ont versé 650 000 dollars par le biais d’événements de collecte de fonds et de dons directs : ce montant a servi à financer GO Run For Fun et d'autres événements. Les équipes d’INEOS Oligomers, d’O&P USA, d’Oxides et de Styrolution ont organisé plus de 70 courses ludiques pour plus de 45 000 enfants. La fondation a également fait don de 75 000 dollars aux écoles pour soutenir des programmes éducatifs et plus de 15 000 dollars pour des secours en cas de catastrophe. « Nous voulons que nos communautés soient remplies d'enfants bien éduqués et en bonne santé », a déclaré Kathryn. « Notre mission est donc de travailler avec les enseignants et les écoles pour aider les enfants à devenir plus actifs et instruits ». Au Texas, environ 20 % des enfants sont en surpoids. « Les employés locaux sont essentiels aux efforts de collecte de fonds de la fondation », a déclaré Kathryn, directrice générale de la fondation. Certains peuvent faire un don ponctuel lors d’une campagne spécifique ; d'autres cotisent mensuellement par le biais de leur salaire. D'autres membres du personnel signalent les activités de collecte de fonds à venir aux fournisseurs et un autre groupe d'employés fait régulièrement du bénévolat lors des événements de collecte de fonds. Lori Ginsburg et Sara Cassells travaillent en étroite collaboration avec Kathryn. Le travail de Lori est principalement le marketing et la collecte de fonds ; Sara est responsable de la logistique. « L'inactivité est à un niveau record et nos enfants ont besoin d'exercice », a déclaré Kathryn. « Les employés d’INEOS, les fournisseurs et la Fondation ICAN sont là pour remédier à ce problème. »

3 min read
inch-15-petes-story-min.jpg

L’histoire de Pete

« Tout le monde possède un jumeau génétique quelque part », a-t-il déclaré. « Je suis simplement à la recherche du mien. » Pete, qui vit dans le village de Bunbury dans le Cheshire, où vit également le directeur de la communication d’INEOS, Tom Crotty, a reçu un diagnostic de myélome en mars 2017, six mois seulement après avoir terminé l’un des triathlons les plus difficiles au monde. Après le triathlon Ironman Wales, il s'est rendu chez le médecin se plaignant d'avoir mal au dos et on lui a dit qu'il lui restait sept ans à vivre. « Je n’ai tout simplement rien vu venir », a-t-il déclaré. « Je n'avais aucun antécédent de maladie. Et même à ce jour, quand je me regarde dans le miroir, je suis toujours étonné de voir qu’en surface, tout a l’air normal, alors qu’à l’intérieur, une bataille fait rage. Mon corps s'attaque à lui-même. » La maladie affecte le système immunitaire de Pete, âgé de 41 ans. Mais les cellules souches saines d’un donneur pourraient être transplantées dans son corps pour le remettre à neuf - et changer sa vie. « Ce que vous réalisez, c'est que nous avons tous un lien, pas seulement avec notre cercle d'amis immédiat, mais avec chaque personne sur cette planète », a-t-il déclaré. « Nous avons tellement plus en commun les uns avec les autres qu’on peut l’imaginer. » Toute personne âgée entre 18 et 55 ans et en bonne santé peut potentiellement devenir donneur de cellules souches sanguines. Pour plus d'informations sur DKMS, qui est une organisation internationale à but non lucratif, visitez : www.dkms.org/en

2 min read